Née à Lyon en 1975, rien ne me destinait à l'écriture...

Si mes parents étaient tous deux enseignants en linguistique, j'ai fait très tôt le choix d'une carrière scientifique. Devenue médecin, je me suis installée en 2003 comme médecin généraliste, dans un petit village de l'Ouest lyonnais. Dans cette jolie région rurale, j'ai exercé au sein de deux cabinets médicaux différents pendant un peu plus de onze années, avant de changer de vie.

Depuis 2014, je vis en Suisse avec mon mari et mes deux enfants. J'exerce toujours la médecine, mais cette fois aux urgences, à l'hôpital de Pourtalès, à Neuchâtel. Un nouveau défi dans lequel je m'épanouis totalement, moi qui ai longtemps hésité entre le métier de médecin de famille et une carrière au Samu...

Et l'écriture, dans tout ça ?

Depuis l'adolescence, je n'ai jamais cessé d'écrire. On dit que beaucoup de soignants ont ce besoin, un exutoire peut-être, d'oublier dans la pratique artistique les difficultés d'un métier souvent psychologiquement éprouvant. Je ne sais pas si c'est mon cas, mais il est vrai que j'ai toujours puisé dans l'écriture une profonde sérénité.

Au début, comme beaucoup d'auteurs en herbe je pense, je me suis essayée à raconter de petites histoires, des nouvelles ou des romans très courts. Bien sûr, tout cela était encore très confidentiel et je n'écrivais que pour moi. Ce n'est que bien des années après, alors que j'étais interne au Samu de Lyon, que j'ai terminé mon premier roman, inspiré de mon expérience d'urgentiste au sein de ce service unique en son genre. Basée sur des faits réels, chaque histoire était l'occasion de mettre en scène mon quotidien professionnel, au fil des interventions de mon héros, médecin urgentiste.

Ce n'est que plus tard que je me suis décidée à explorer de nouveaux environnements. Le monde des chevaux, celui de la musique classique ou de la peinture... J'aime surprendre et me renouveler, il y a tant d'histoires à raconter...

Après avoir publié trois ouvrages chez mon premier éditeur, basé en région lyonnaise, mon quatrième roman est paru chez un éditeur suisse, expatriation oblige... De livres en livres, sur les salons, en dédicace, j'ai eu la chance de rencontrer les bonnes personnes, au bon moment... 

C'est ainsi que j'ai eu le privilège de voir un de mes manuscrits retenu par la très belle maison d'éditions Les Escales...

Une nouvelle aventure, à une autre échelle, débute en février 2018 avec la sortie du Cas singulier de Benjamin T.

Elle aura, je le souhaite, en commun avec la précédente la richesse des rencontres et des échanges entre lecteurs, libraires, blogueurs ou journalistes... et tous ceux qui comme moi, partagent la même passion dévorante pour la littérature !